Hélène Carrère d’Encausse avait une jeunesse tumultueuse ; elle est née apatride, s’appelle Hélène Zourabichvili, a une famille géorgienne– par son père, et germano-russe– par sa mère en 1929. En 1944, son père a été assassiné et elle et sa mère avaient fuir à Paris, de Bordeaux. À l’école elle a appris le russe et ensuite le français. Quand elle a 21 ans, elle est devenue française, à cause d’être née apatride.

     En 1952 elle a reçu son diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris pour le service public. Elle a reçu son doctorat ès lettres en 1976. Après, elle est devenue professeur d’histoire à l’université Paris-I et elle était un professeur invité aux beaucoup d’universités sur le monde.

     Elle continuait de travailler fort et elle a été élue députée européenne pour le Parlement européen et elle est devenue vice-présidente de la commission des Affaires étrangères, de la Sécurité et de la Politique de défense. Elle a des nombreuses honneurs. Peut-être que le plus remarquable sont ceux-là de la Grand-croix de la Légion d’honneur, l’Ordre de l’Honneur, et l’élection à l’Académie française en 1990 et son élection ultérieurement au siège de secrétaire perpétuel en 1999.

     La vie de Hélène Carrère d’Encausse est marque avec des épreuves, mais aussi de grands succès. Et ces événements l’ont transformée dans la personne forte qu’elle est aujourd’hui.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l%C3%A8ne_Carr%C3%A8re_d%27Encausse

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/helene-carrere-dencausse

By


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Privacy Statement