Culture / Culture, Famille / Families, MJ2019, Spectacles / Entertainment

« Les Chatouilles » et d’abus sexuel en France

18 Apr , 2019   Video

     Les Chatouilles est un film percutant. Il s’agit d’un sujet assez difficile, très lourd, mais il s’occupe de ce sujet dans un moyen qui nous rend inconfortable, mais aussi qui nous donne une compréhension de ce sujet. Cela se déroule au présent où Odette, le personnage principal, est adulte et devenue danseuse, pas dans le domaine de ballet comme elle avait imaginé en enfance, mais plutôt celui du hip-hop et d’abstrait. Odette progresse à travers sa vie, mais elle a décidé de commencer la thérapie. On peut voir qu’elle est assez inconfortable dans cette situation parce qu’elle est un peu brute de décoffrage mais ceci est une réponse courant de commencer de la thérapie ; et je crois qu’il est bon que le film nous montre cette réponse parce que beaucoup de gens ont peur de commencer la thérapie mais c’est un bon moyen d’affronter des difficultés comme l’abus sexuel de jeunesse. Ce moyen d’affrontement d’un incident la provoque à se confier à ses amis et finalement, sa famille. Son père se sent trop mauvais sur ceci et lui encourage de le prendre à la police. D’un autre côté, sa mère est soucieuse de ce que les autres les autres pensent. Ces réactions servent de montrer les réactions variées à l’abus sexuel et comment les parents et une famille répondent à une situation comme ça en réalité.

     Basé sur le spectacle Les Chatouilles ou La Danse de la colère par Andréa Bescond, le film retient des aspects d’une pièce théâtrale avec la vitesse et le pouvoir d’une danse de la colère. Les réalisateurs, Andréa Bescond et Éric Métayer le jettent du théâtre au grand écran avec la grâce. Clovis Cornillac qui joue le père a dit que le tournage était sincère et que « c’est très lié à la danse : il y a un désir de rythme et de flow dans leur cinéma » parce que les réalisateurs voulaient la désorganisation et un peu d’humeur enjouée, parce que le sujet du film est un peu lourd et a besoin des notes comiques.

     Ce film vient d’une pièce par Andréa Bescond donc il y avait certaines scènes qui ont dû se voir changer pour l’accommoder au cinéma. Par exemple, dans la pièce il n’y avait pas de personnage du père tandis que dans la version filmique celui-ci joue un rôle important pour faire-valoir la mère. Néanmoins, Andréa Bescond et Éric Métayer ont dit qu’ils ont écrit les temporalités d’une manière théâtrale donc ce n’était pas trop difficile d’adapter. Par ailleurs, Andrea a dit qu’ils se tenaient à l’écart du scénario pour comprendre le caractère de chaque personnage. Les réalisateurs, encourageaient aussi les comédiens à improviser ; ils leur laissaient jouer la scène jusqu’à la fin pour faire apparaître des émotions. Je crois que cette improvisation est essentielle pour le film parce que le sujet demande des émotions brutes, celles-ci qui donnent le film le pouvoir qu’il a.

     Amadine Rebourg de La Chaîne Info a relaté que “Le sujet [d’abus sexuel] est encore tabou et très peu documenté.” La quantité de victimes d’abus sexuel est largement sous-estimée, particulièrement pour les mineurs en France et autour du monde. Quatre sur dix affaires de violence sexuelles sont sur un mineur, selon le ministre de la justice en France. Cela est comparée à l’un sur dix affaires de violence sexuelles sur un mineur aux États-Unis (jusqu’à 2015). Malheureusement, le même problème aux États-Unis existe encore en France, que les victimes ne signalent pas aux autorités donc la quantité est probablement plus élevée que le chiffre officiel. Il y a des raisons pour lesquelles les gens ne signalent pas— les victimes ont peur, « elles sont psychotraumatisées, elles étaient trop petites, » elles ne pensaient que c’était marquant, ou leurs assaillants les ont menacés. Dans le film, Les Chatouilles, on voit que le personnage principal, Odette, n’a rien dit parce que son agresseur était un ami de la famille—en fait, « 65 % des viols sur mineur sont le fait d’une connaissance »— et il semble que ses parents, principalement, sa mère, ne l’écoutent pas.

     Rebourg remarque que les rapports des violences sexuelles ont augmenté pendant la disgrâce d’Harvey Weinstein. En 2016 il y avait 7.886 rapports des viols, et ce chiffre a augmenté au 8.788 en 2017, à cause de la disgrâce Weinstein et du mouvement “Me Too”. Donc, j’espère que l’émancipation des gens par ces mouvements et le film en question enhardissent des gens de donner de la voix.

     Quand je parlais avec mon partenaire du TalkAbroad, nous parlions de quels films sont populaires au Canada et les différences entre les films québécois, canadiens, français, et d’Hollywood. Chanel, mon partenaire, a dit que dans les films québécois il s’agit de la comédie ou de crime en général. Nous discutions aussi comment les films français sont toujours particuliers, un peu bizarre et pas du tout comme ceux d’Hollywood. Quand nous parlions de ce film, Les Chatouilles, elle n’avait pas entendu de ce titre mais j’ai expliqué l’histoire du film et nous sommes en accord que c’est un peu particulier comme beaucoup de films français. Nous avons discuté de la chronologie du film et comment ils montrent le temps qui passe. Je crois que la chronologie de ce film est importante parce qu’elle nous met dans l’histoire pour que nous comprenions des émotions et l’histoire pour que nous comprenions un peu comment elle se sentait.

     Il est important d’avoir un film dans lequel il s’agit du sujet d’abus sexuel, particulièrement aujourd’hui quand beaucoup de gens s’expriment à ce sujet. Il faut aussi que des parents et des gardes d’enfants regardent ce film pour apercevoir des signes annonciateurs d’abus sexuel en des enfants. En espérant, ce film et les mouvements en cours seront à enhardir des gens de donner de la voix, de dire aux familles et amis, et d’accepter d’aide, comme la thérapie.

 

 

Références

 

Bescond, Andréa, and Éric Métayer, directors. Les Chatouilles. Performances by Andréa Bescond, Karin Viard, and Pierre Deladonchamps, Les Films du Kiosque, 2018.

 

“Child Sexual Abuse Statistics: The Magnitude of the Problem.” Darkness to Light, Darkness to Light, 22 Dec. 2015, http://www.d2l.org/wp-content/uploads/2017/01/Statistics_1_Magnitude.pdf.

 

France, Ministère de la Justice. Violences sexuelles et atteintes aux mœurs : les décisions du parquet et de l’instruction. Ministère de la Justice, March 2018, http://www.justice.gouv.fr/art_pix/stat_infostat_160.pdf.

 

French Film Festival. “Les Chatouilles.” French Film Festival, http://frenchfilmfestival.us/portfolio/les-chatouilles/

 

Malinjod, Eugénie. “Les Chatouilles, les regards d’Eric Metayer et Andréa Bescond.” Festival de Cannes, https://www.festival-cannes.com/fr/69-editions/retrospective/2018/actualites/articles/les-chatouilles-les-regards-d-eric-metayer-et-andrea-bescond.

 

Rebourg, Amandine. “Violences sexuelles sur mineurs en France : des chiffres très sous-estimés?” LCI, 9 Nov. 2018, https://www.lci.fr/social/violences-sexuelles-sur-mineurs-en-france-des-chiffres-tres-sous-estimes-2103628.html.

 

Sotinel, Thomas. “« Les Chatouilles » : une vie brisée par le viol.” Le Monde, 14 Nov. 2018, https://www.lemonde.fr/cinema/article/2018/11/14/les-chatouilles-une-vie-brisee-par-le-viol_5383253_3476.html.

By



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Privacy Statement