MJ2020

“La Noire De” réalisé par Ousmane Sembène, Curation 3

13 Apr , 2020  

Le film La Noire de réalisé par Ousmane Sembène est un film qui parle de beaucoup des problèmes dans l’Afrique dans les années 1950. La protagoniste du film est Diouana, elle est une femme qui a déplacé de Dakar, Sénégal à France pour travailler avec les enfants d’une famille. Cependant, il n’y a aucun enfant et Diouana est forcé de nettoyer et de faire le ménage dans ce pays inconnu Elle est déprimée et ressent le mal du pays. À cause du ménage, elle ne peut pas explorer la France. Diouana provoque de plus en plus de colère à la femme de la famille, elle arrête de nettoyer Finalement, elle s’est suicidée parce qu’elle déteste sa vie en Franc e.

Ce film est une représentation de l’identité postcoloniale du pays et comment beaucoup de gens ont été trompés en devenant des serviteurs sous contrat en quelque sorte. Ils travaillent pour un peu d’argent sans aucun droit. Diouana est exposée à beaucoup de racisme dans ce film. Spécialement dans une scène où la famille a des amis chez eux La femme demande à Diouana de faire le riz pour dîner. Diouana dit que la famille ne mange pas de riz du riz quand ils ont habité à Dakar, mais elle le cuisine. Quand les amis mangent le riz, ils remarquent sur l’authenticité et l’épice du riz. À un moment donné un homme embrasse Diouana et il dit « Je n’ai jamais embrassé une noire ». Il la a embrassée sans son consentement, un grand problème qui montre le racisme et sexisme des gens. Un fait amusant est que Diouana ne parle pas dans ce film. Elle parle seulement dans une voix off. C’est principalement pour le budget, mais aussi pour démontrer un problème auquel de nombreux immigrants sont confrontés. Elle n’a pas de voix dans un nouveau pays. De plus, la scène où elle se tue est basée sur un célèbre tableau “Marat Assassiné de David.”

Ousmane Sembène est une icône sénégalaise. Sembène a créé ses films dans un contexte postcolonial. Les films tournés en Afrique étaient faits par des réalisateurs européens n’ayant aucun lien ethnique avec l’Afrique, souvent dans le cadre de l’entreprise coloniale. Alors, Sembene décide à changent cette narrative. Il était un activiste pour les droits des Africains et il pense que les films étaient le meilleur façon d’atteindre un plus grand public, car il y avait beaucoup de gens qui ne savaient pas lire. Donc, c’était sa passion de créer des œuvres comme La Noire de où il a pu parler des problèmes que la France avait créés pour le Sénégal et les autres pays qu’elle a colonisés.

https://www.amazon.com/Black-English-Subtitled-MBissine-Thérèse/dp/B01MT7UR28/ref=sr_1_1?crid=28NLADITMVAL0&keywords=black+girl+sembene&qid=1585752593&sprefix=black+girl+set%2Caps%2C174&sr=8-1 – Voici le lien pour le film, ‘La Noire de’ vous devrez payer trois dollars voir le film, mais ça vaut vraiment le coût.

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Noire_de…  – le article de wikipedia

http://africultures.com/sembene-ousmane-1923-2007-une-biographie-8515/  -une article de Ousmane Sembene mais c’est très long

https://www.clique.tv/noire-de-lhistoire-des-grand-meres/ -concernant l’histoire des immigrés et ce film

https://www.erudit.org/en/journals/ethno/1900-v1-n1-ethno3691/039372ar/ -Le cinéma de Sembène Ousmane, une (double) contre-ethnographie

https://journals.openedition.org/babel/190 -Ousmane Sembène, entre littérature et cinéma

http://africultures.com/entre-film-et-litterature-lart-des-alternatives-8524/ -explorer le désir de justice et de liberté des Africains en partant du colonialisme, de l’inégalité économique ou des contraintes d’une société phallocrate.

https://scholarship.tricolib.brynmawr.edu/bitstream/handle/10066/19200/Jamison-Cash_thesis_2014.pdf?sequence=1&isAllowed=y -une étude de la représentation de l’espace dans les films de Sembène Ousmane

https://www.jeuneafrique.com/289839/politique/racisme-colonialisme-discriminations-oui-mots-importants/ -Racisme, colonialisme, discriminations

https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000091918 -une etude de la interaction du racisme, colonialisme, et apartheid.

, , , , , , , , ,

By



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Privacy Statement